HOME Retour à la page d'accueil                                 Félix Del Marle
Bienvenue en Sambre-Avesnois 

Félix Del Marle est né à Pont-Sur-Sambre en 1889 dans une famille de brasseurs. Alors qu’il travaille à la réalisation de son grand-œuvre,  la polychromie dans l’espace des usines Renault à FLINS, il est emporté par la maladie en 1952, à l’apogée de son art.

Dans sa maison natale, des menuisiers  mettent au jour en 2001 de surprenantes décorations . Un témoignage rare et précieux pour l’histoire de la peinture européenne était tombé dans l’oubli durant près d’un demi-siècle. Cette composition géométrique et abstraite de couleurs pures est l’expérimentation en architecture intérieure des théories néo-plasticiennes introduites par Piet MONDRIAN et Théo VAN DOESBURG dans les années 1920. 

Sous les peintures actuellement visibles, probablement réalisées en 1945, on peut apercevoir les traces du premier décor réalisé en 1926.

Selon Félix Del Marle l’avenir de la peinture abstraite est tournée vers l’espace et contribue au développement harmonieux de l’individu. L’art doit entrer dans la vie quotidienne.

Il  convient d'imaginer le salon entièrement décoré : des portes en fer peintes en rouge et noir, une tenture faite de rectangles colorés et cousus à la manière d’un patchwork, au sol une moquette quadrillée en damier.

En dehors des peintures de l’Aubette de Strasbourg, réalisées par Théo VAN DOESBURG et Sophie TAEUBER-ARP, le salon de Pont-sur-Sambre est le seul exemple connu en France d’un décor relevant de l’esthétique néo-plasticienne.

Les œuvres de Félix Del Marle sont exposées dans le monde entier. Du futurisme à l’abstraction géométrique, de la revue « vouloir » à des projets d’architecture, ses oeuvres suivent les courants historiques du début du 20e siècle. Son modernisme ainsi que ses valeurs avant-gardistes caractérisent ce grand créateur, dont beaucoup disent, aujourd’hui, qu’il fut le miroir et le flambeau de son époque.

  © 2009 · JJB · Emailenvoyer un courriel