HOME Retour à la page d'accueil                                                La Tour du Guet
Bienvenue en Sambre-Avesnois ...

"Ce petit beffroi se trouve au milieu de la Grand-rue. Il commande les deux accès de la route de Bavay à Aulnoye, de même que le chemin de Quartes. Du haut de cette tour, le guetteur donnait l’alarme dès qu’un bande armée était signalée. L’édifice est du début du XVII ème siècle, qui fut une époque tragique (1) pour toute cette région… "                                     Jean Mossay   

                                            


Ce maigre beffroi de 4 mètres de côté sur 18 mètres 20 de hauteur date de la fin du XVI ème ou du début du XVII ème . Dans le clocheton se trouve la cloche du collège de oratoriens de THUIN. On peut penser que cette cloche fondue en 1660 fut rapportée en France par les armées révolutionnaires lors de la prise de THUIN par le Général Marceau le 10 Mai 1794.
Des documents anciens nous apprennent que la Tour du Guet ser­vait de Chambre de Justice aux Seigneurs d'Aymeries.
Un registre de I834 ajoute qu’elle contient l'horloge de la Com­mune ainsi qu’une cloche pour appeler les fidèles à l'office divin qui se tenait à l'église de Quartes, éloignée du centre de la commune.
On l’utilisait aussi pour annoncer un incendie ou pour marquer les événements importants  de l’histoire ou de la vie du village.
Le 19 novembre 1848, on sonna la cloche pour rassembler la population et promulguer la constitution de la République. On sonna le tocsin pour annoncer les déclarations de guerre.
Dans les périodes de troubles, en particulier lors des guerres du Hainaut (1), l’alarme donnée par les guetteurs sécurisait les habitants qui pouvaient alors se refugier dans la forêt Mormal ou dans des caves aménagées en refuge.

(1)   guerre du Hainaut entre la Maison de France et la Maison d’Autriche et d’Espagne. Le traité de Nimègue en 1678 rattachera définitivement Pont-Sur-Sambre à la France.

   Sources : 
ouvrage édité le 29 Mai 1988 par l’association « Connaissance Locale ».

  © 2009 · JJB · Emailenvoyer un courriel